Noël Approche et avec lui l’odeur du sapin et des écorces d’orange qui brûle sur le feu.

C’est dans cette ambiance cocooning que je t’invite à venir découvrir mon univers ainsi que celui de Clément, dessinateur fantaisiste aux mondes imaginaires fantastiques.

Pour en découvrir plus, c’est ici : https://www.facebook.com/ClemCosmicArt/

L’évènement aura lieu tous les dimanches de décembre avant Noël de 10h à 18h ainsi que le samedi 21 décembre.

Ce sera également l’occasion de découvrir une maison d’artistes, nichée sur les hauteurs des jardins-terrasses d’Avallon au cœur d’un petit havre de paix.

Pour ce faire, n’hésite pas à suivre le plan de Clément. A pieds, si tu es d’humeur baladeuse et que tu souhaites découvrir plus avant les jardins terrasses ou en voiture en passant par le quartier des Chaumes.

Thé Tchaï et feu de cheminée t’attendront à ton arrivée.

Nous sommes impatients de ta visite !

Tu l’as peut-être suivi sur Instagram ou sur Facebook, une chèvre s’est présentée un beau matin sur la terrasse sans que nous ne sachions quoi que ce soit d’elle.

Aller viens, je t’invite à en apprendre plus sur cette expérience extraordinaire et totalement inattendue.

Le regard franc et d’une infinie douceur, une curiosité piquée à vif à chaque action, à chaque bruit de la maison, notre jolie Chèvre Magique décide de s’approprier les lieux. Dès que nous avons le dos tourné, elle en profite pour entrer à l’intérieur de la maison. Au début, nous nous laissons totalement surprendre par sa rapidité et sa filouterie, ce qui fait qu’on retrouve mademoiselle dans des endroits improbables. Elle s’est même gentiment couchée sur le parquet de la petite pièce en mode tranquille Emile, « vous inquiétez pas les gars, j’prends pas de place, vous pouvez retourner à vos occupations ».

Sauf que nous ne sommes pas seuls à être surpris de son arrivée impromptue. D’autres occupants de la maison voient son intrusion d’un œil perplexe.

Et puis, une chèvre ça nécessite quand même quelques aménagements. Oui car les crottes et le pipi en veux-tu en voilà sur la terrasse, c’est bien mignon un temps mais il s’agit quand même de trouver une solution. D’ailleurs, elle a certainement un propriétaire qui la recherche. Aussi nous commençons nos investigations.

Ahaha mais je te disais en préambule que c’était une chèvre magique ! Et bien ce n’est pas pour rien. Ce joli amour a déjoué toutes mes tentatives pour trouver à qui elle appartenait. Et c’est maintenant que l’histoire prends une forme encore plus étonnante !

J’appelle en premier lieu la mairie car une initiative d’éco-pâturage a vu le jour non loin de chez nous pour éviter l’utilisation des phytosanitaires. La secrétaire me répond disons… avec tout le poids de son métier qui semble la gonfler au possible. « Ben qu’est-ce que vous voulez que je vous dise avec votre chèvre moi ! J’en sais rien. Puis l’éco-pâturage, ce sont des moutons. Donc je ne peux pas vous aider ».

Bon bon, tant pis j’ai d’autres tours dans mon sac. J’appelle alors tous les véto de la ville. Personne n’a réclamé la chèvre. J’appelle ensuite un ami qui est dans le domaine de la permaculture, qui s’occupe d’une belle association dans les jardins-terrasses et qui connait beaucoup de monde. Il n’a aucune idée de qui elle est. Je fais d’autres démarches qui n’aboutissent pas non plus.

Moyen motivée à ce qu’elle reparte, je laisse un peu tomber les recherches me disant que son propriétaire se manifestera peut-être de lui-même. Pendant ce temps, notre Chèvre Magique prend ces aises.

Les choses se compliquent un peu lorsqu’elle décide de sauter par la fenêtre !

Fort heureusement, elle l’a seulement fêlée mais elle n’est pas passée à travers. Elle se serait retrouvée 3 mètres plus bas dans le salon, affolée et au milieu des éclats de verre…

Et puis, au milieu de la semaine, il pleut des cordes et nous n’avons rien pour qu’elle se protège de la pluie. Du coup, je lui construis un abris de fortune avec la toile de mon barnum (ah ça sert d’être créatrice !^^) et je vais chercher de la paille chez le papa agriculteur d’une de mes plus chère amie.

Nous ne pouvons plus continuer comme ça, il faut prendre une décision ! Soit nous la gardons et nous lui construisons une bergerie, soit nous retrouvons son propriétaire. Personnellement, la première option m’allait bien mais il vrai que ç’aurait compliqué pas mal de choses dans nos vies et que le terrain s’y prêtait peu.

Je lance cette fois une annonce sur Facebook et je reçois l’appel dans l’heure qui suit d’un homme qui travaille pour la Ville et qui me dit « c’est notre chèvre ! Elle s’est enfuie avec les moutons l’autre jour, elle fait partie de l’éco-pâturage ! »

Mouahaha, nan mais c’est sérieux ? ça a été mon premier coup de fil, le premier appel que j’ai passé !

Puis en papotant un peu plus, j’apprends que l’éleveur de notre Chèvre Magique l’a amenée au printemps avec… le fameux ami « permaculteur » !!! Qui n’a absolument pas fait le lien !

Alors franchement tu y crois à ça ? Moi non ! Je pense que c’est elle qui a tout manigancé ^^ Elle avait décidé que c’était sa nouvelle maison, fin de l’histoire.

D’ailleurs, elle est même devenue copine avec Oups. Elle a de la ressource la petite !

Les agents de la Ville ont alors fait une tentative pour la récupérer mais… mouahaha ! Elle a volé de terrasse en terrasse. On aurait cru qu’elle avait des ailes ! Et elle est directement venue se blottir devant la véranda, son lieu fétiche.

Finalement l’éleveur est venu la rechercher quelques jours plus tard. Tout s’est passé dans le calme mais je t’avoue avoir ressenti une peine sans pareille, beaucoup de regret et de culpabilité à l’idée de ne pas l’avoir gardée (l’éleveur nous l’a proposé) et de la tristesse de la savoir seule avec les moutons alors qu’elle VOULAIT rester ici. De plus, elle avait une compagne, une autre petite chèvre qui elle, n’a jamais redonné signe de vie…

Néanmoins notre jolie Chèvre Magique avait plein de choses à nous apprendre et elle a été l’initiatrice de grands changements dans nos vies.

Ainsi, ça a été 8 jours absolument incroyables, gorgés de sérotonine et de magie. 8 jours que je n’oublierai jamais.

Cette magie, elle fait partie inhérente de la vie. Et c’est d’un peu d’elle que je souhaite te transmettre à travers mes créations et mon univers.

Réintégrer la magie dans sa vie, suivre les énergies du moment dans la fluidité, ne plus lutter et vouloir contrôler sa vie, ça permet de vivre une vie merveilleuse et remplie d’aventures.

C’est dans cet esprit que je crée mes bijoux et mes trouvailles inattendues, dans mon atelier, niché dans un petit coin de paradis.

La Commanderie Templière de Saint Florentin nous a chaudement accueillis ce week-end sur sa belle Médiévale.

Nous y avons installé notre tente magique et l’avons agrémentée de nos créations mon compagnon et moi.

Il est ainsi grand temps que je te présente Clément, dessinateur de mondes imaginaires ou passé et futur se touchent.

Ses œuvres sont réalisées avec une minutie et une patience hors du commun. De multiples détails viennent agrémenter chaque centimètre carré de sa feuille allant du saltimbanque jongleur à la pancarte enluminée de la taverne et passant par ses symboles cachés. Il a en conséquence imaginé des jeux dans ses dessins ; labyrinthes, passages secrets, découverte des 40 chats… il y en a pour tous les goûts.

L’ambiance qui règne sur cette médiévale est colorée, enjouée et extrêmement bienveillante. Nous rencontrons de sacrés bons vivants et des êtres au cœur en or ! Des créatures magiques font leur apparition ici et là et tout le décor est d’époque.

Et puis il se trouve qu’un concert celtique est prévu dans la soirée.

Sorcières et Bourreaux s’en donnent à cœur joie et dansent avec flamme et élégance.  

L’occasion est trop belle, nous n’avons pas du tout la motivation pour remballer une partie du stand et partir dormir la nuit à quelques dizaines de kilomètres de là, il fait doux et tout le monde fait la fête… nous choisissons donc de dormir sur place ! Ni une ni deux, Petit Jean nous trouve une bâche et une peau de bête de sa roulotte et le Templier Christophe nous prête gentiment une couette moelleuse à… l’odeur d’homme des bois marquée. Qu’importe, nous sommes trop contents de dormir sur place !

Bon le lendemain on est pas si frais que ça mais on ré-attaque quand même gaiement sous un dimanche ensoleillé et… sacrément chaud pour la saison !

Si tu me suis sur insta, tu es certainement déjà au courant de l’idée qui a vu le jour à la fin de l’été ; une grande et belle chasse au Trésor dont l’aventure se déroule sur instagram même.

Dans cet article, je te donne un aperçu du concept que j’ai imaginé. N’hésite pas à te joindre à nous lors de la prochaine si l’idée te plait !

Je te publie un indice chaque matin pendant une semaine ou moins selon les chasses. Grâce à cet indice, tu dois te mettre dans la peau de Scherlock Holmes et aiguiser tes pupilles ; une de mes publications sur ma page correspond à l’indice.

Puis une fois que tu as déterminé de quelle publication il s’agit, tu cliques dessus et un message doit t’apparaître si tu as trouvé la bonne. Il te suffit ensuite de suivre les indications qui te sont données sur ce message pour valider ta découverte du jour !

Parfois tu pourras également tomber sur une énigme à l’image de celle-ci : “Je suis immobile pendant la vie et je me promène durant la mort, qui suis-je ?” {tu peux aussi t’amuser à me répondre en commentaire ici si tu as trouvé… ou si tu veux un indice pour t’aider à trouver la réponse^^}

Et puis bien sûr, il y a un véritable trésor à gagner à la fin ! J’effectue un tirage au sort pour déterminer quel aventurier remportera le cadeau que je lui ai réservé.

Artisan’Art c’est l’expo artisanale merveilleuse à ne pas manquer ! Elle a lieu l’été dans une association chère à mon cœur ; La Maison Hirondelle.

Pendant un an j’ai travaillé à son développement et à sa pérennisation, étant l’unique salariée de cette belle initiative de village. Des êtres hors du commun, gorgés de belles idées et de dynamisme ont créé l’association dans le but de construire un lieu chaleureux, aux valeurs humaines constamment mises en avant.

Ainsi, le projet s’est scindé en trois grands pôles ; la boutique de producteurs locaux, l’organisation de nombreux événements et l’exposition d’artistes de la région. Tu peux y retrouver des apéros-concerts, des discussions citoyennes, des ateliers allant de l’anglais à la couture en passant par la géobiologie ainsi que des œuvres de créateurs passionnés et investis dans leur art.

Un condensé de petites merveilles en somme.

Je suis donc très heureuse d’y participer chaque année avec mes petits trésors, ces bijoux que j’affectionne tant.

Et si tu t’attardes quelque temps sur l’arbre qui se trouve plaqué au mur, tu y découvriras les valeurs qui y sont partagées continuellement.

Une fois tous les deux ans au mois de juin, une grande et belle fête médiévale voit le jour à Mâlain, un petit village de Bourgogne, non loin de Dijon. Ce village accueille une myriade d’artistes et d’artisans, de comédiens et de musiciens sortis tout droit d’un imaginaire étincelant… ou bien se pourrait-il qu’au milieu de tous ces déguisements de vrais êtres magiques se soient glissés ??

Viens je t’emmène faire un tour dans cette belle ambiance

Nous pendant ce temps, on a installé notre petite cabane féérique, au milieu de toutes ces âmes joyeuses et colorées. Sorciers et sorcières viennent nous visiter et nous échangeons des conversations improbables ensemble.

A ce sujet, connais-tu l’histoire de ce village et pourquoi on y célébre cette fête aux sorcières ?

Ecoute donc. Nous sommes en 1644, sous le règne de Louis XIV (de Mazarin ajouteraient d’autres). Nous sommes surtout au point culminant de la chasse aux sorcières, celle qui embrase l’Europe entière.

Cette année-là, les récoltes sont mauvaises. À une période où seul le surnaturel explique le monde, il faut désigner des coupables. Et dans le cas présent, une âme « charitable » s’est dévouée. Un certain François Musnier, domestique d’un laboureur et originaire de Champagne-sur-Vingeanne, persuade les habitants que sorciers et sorcières sont responsables des mauvaises récoltes.

Le sabbat, présidé par le diable, se tiendrait tous les samedis, à minuit, soit sur le Mont-Chauvin, soit au Paquier, entre le village et Baulme-la-Roche. Les participants s’enduiraient le corps d’un onguent fabriqué avec les membres et la chair de jeunes enfants morts sans avoir reçus le baptême.

Les convives seraient servis par une chouette géante qui bat des ailes pour les rafraîchir… En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, une partie du village de Mâlain s’empare de quatorze habitants du bourg et des environs et les soumet à l’épreuve de l’eau ou supplice de la baignade.

De péripétie en péripétie des « coupables » sont bannis ou exécutés. La folie humaine n’a d’égale que son imagination.

Heureusement de nos jours, ce sont de charmantes personnes que nous rencontrons.

Et comme si nous ne pouvions faire autrement qu’être dans l’ambince du début à la fin, nous avons eu la chance de nous voir prêter une roulotte pour passer la nuit. Que dis-je les deux nuits de ce grand et beau week-end.

A notre retour, l’ambiance est toujours aussi festive, espiègle et joviale. Nous rencontrons les Êtres du Petit Peuple qui, pour l’occasion ont revêtu des habits de géants. Et puis bien sûr, les copains viennent faire un coucou et je rencontre de très belles instagrameuses s’attardant sur notre stand. C’est la consécration ! Je prends un plaisir immense à parler « en vrai » à ces femmes qui nous font partager elles aussi chaque jour leur univers merveilleux et mirifique.

Aussi n’hésite pas à aller les voir :

https://www.instagram.com/grimoiredetoiles/?hl=fr

https://www.instagram.com/fillesdelalunecreation/?hl=fr

Autant te dire que le rempilage du stand et la route pour retourner dans notre petite maison du Bois des Chaumes nous a bien éprouvés mais le jeu en valait la chandelle ! Ce fût un week-end riche de rencontres, d’émerveillement et magie.

Au printemps, une belle exposition a vu le jour à Montréal. Le thème ? La Magie. Je ne pouvais rêver mieux.

Alors j’ai repris des idées enfouies depuis un bon moment dans un coin de ma tête et je me suis fait un plaisir de créer jour après jour une foultitude de petits objets et de détails miniatures.

Ainsi, il y a d’abord eu la réalisation de Maisons Féériques en carton. Le montage est bien moins simple qu’il n’y parait et je me suis retrouvée confrontée à une mine de détails techniques pour lesquels mon cerveau a fait quelques loopings avant de réussir à comprendre. Hé oui, je suis une créatrice à la vision dans l’espace très limitée^^

A ces constructions sont venues s’ajouter des créations de petits objets en fimo, en bois, en jute, en verre, en gemmes, en cuivre, en plastique…. Bref une multitude de matériaux qui, combinés les uns avec les autres, créent petit à petit un décor féérique.

Recréer des mondes en miniature me captive. il y a quelque chose de réellement magique qui se passe lorsque je crée pendant des heures et que je me laisse totalement entraîner par mon imaginaire et mes envies.

J’ai donc voulu aller plus loin. Une image revenait sans cesse dans mon esprit ; cette clairière éloignée de toute agitation humaine où une femme magique viendrait se ressourcer et entrer en communion avec elle-même et avec la nature. Il se cache bien d’autres choses derrière ces Paysages Ensorcelés mais ceci fera l’objet un article à part entière. Aujourd’hui, je te laisse plonger dans cet univers et observer à ta guise tous les petits détails qui parsèment ce premier paysage ; fiole, livre, bougie, citrouille, arbre, chaudron lumineux, pierre gemme, tu as de quoi t’amuser !

En espérant que cette petite balade au pays de la magie t’aie plu !

Lieu chaleureux et convivial, La Nichée à Montréal invite toutes personnes désireuses de passer un bon moment au vernissage de son exposition de Noël.

J’y suis présente avec mes Rêveries d’Âge d’Or pour les deux mois à venir.

Des artistes extraordinaires proposent leurs créations artisanales dans un esprit d’émerveillement et d’esthétisme.

Tourneur sur bois, potière, photographe, couturière, cartonnière et créatrice de doudou (et de bijoux !) se sont donnés le mot pour réaliser des cadeaux de Noël sans pareil, confectionnés avec passion et amour.

Une bien belle équipe !

Un article tout en chaleur et en bonne humeur !

Il y a quelques jours, une Vente Privée a vu le jour à l’occasion de Noël. Quelques amies se sont déplacées pour l’occasion et nous avons passé l’après-midi devant le poêle à manger des gâteaux et à boire du thé.

Mais l’histoire vraiment extraordinaire derrière cette journée, c’est que son organisation m’a permis de renouer contact avec de vieille amies chères à mon cœur mais perdues de vue depuis longtemps. Pourtant nous avons passé toute notre enfance ensemble !

Alors autant te dire que le programme « Récit de l’Âge d’Or », « Atelier Ressentis » et compagnie est vite passé à la trappe au profit d’un papotage en bonne et due forme sur toutes ces années qui étaient passées.

L’ambiance cocooning, les rires échangés, l’engouement de mes amies pour mes créations, l’odeur des branches de sapin… tout cela m’a transportée et je gage de renouveler l’expérience l’année prochaine ! En m’y prenant peut-être un poil en avance cette fois^^

Si d’aventure tu es dans le coin et que tu veux te joindre à nous, n’hésite pas à me faire signe au retour de l’hiver, je serai ravie de t’accueillir au coin du feu !

Semur en Auxois et sa grande tour médiévale fendue sur toute sa hauteur… c’est une merveille. Quand au centre-ville, ses rues pavées, ses petites ruelles, ses tours et ses détours, ses maisons à colombages… c’est juste magique.
Alors si tu as envie de rêver quelques heures avant les fêtes, rejoins-moi, tout un tas de surprises t’attendent !

Dimanche 2 Décembre 2018
Marché de Noël de Semur en Auxois
21 140